L'affiche de la pièce

Mise en scène :
Yves Borrini

Avec :
Stéphane Bault
Maryse courbet
Yves Borrini

Henri Benkelil (contrebasse)
Marie-Laure Fraysse (accordéon)

Marionnettes :
Stéphane Bault

costumes:
Corinne Guilloux

décor:
Jean-Charles Battisti

L'ai-je bien descendu?

Avec des textes de Nadine Agostini, Yves Borrini, Enzo Cormann, Joël Jouanneau, Jean-Luc Lagarce, Patrick Lerch, Christian Rullier, Javier Toméo.

Des chansons de Prévert-Cosma, Giani Esposito, Philippe Léotard-Philippe Servain, Pierre Mac Orlan-V. Marceau.

Des musiques de Astor Piazzolla, Tani Scala et des compositions de Marie-Laure Fraysse.


Le spectacle

Ils arrivent avec leurs valises, leur quatre bricoles, trois cintres, deux perruques, un accordéon, une contrebasse. C'est là qu'ils doivent jouer.enfin, s'ils y arrivent Une petite caravane humaine qui fait penser à d'autres errances, à des ailleurs.
C'est du théâtre comme on l'aime au Bruit des Hommes, sorti tout chaud ou presque de la plume d'auteurs d'aujourd'hui : histoire d'apprivoiser les réfractaires au théâtre contemporain, de leur faire goûter des saveurs inconnues avec ces inédits, ces petites formes et certains textes encore jamais représentés.
Comme dans un cabaret, ces numéros de théâtre se suivent, s'effacent, s'empilent, le dernier se donnant pour le premier et le premier pour l'ultime. Le bric à brac de la vie.
Ca appelle au bonheur. Ca nous demande comment ça va le monde et vous ? Ca chante l'illusion du théâtre et ça chiale les désillusions. Ca se moque de la mort. Ca vous cague à l'âme. Ca révolte et ça calme.

L'Adieu au siècle

« les plumes, c'était pour son oreiller..
- 1 million il en a fait tuer
- Faut dire, c'est petit les colibris
- Vous voyez de quel roi on veut parler ?
- Eh bien ce roi, ce n'est pas moi !
car nous mesdames et messieurs, si on vient vous importuner, c'est pas pour faire pitié
- Non, c'est pas pour de l'argent ou pour un ticket restaurant qu'on vient vous déranger
- Et si donc on fait appel à vous
- C'est qu'on s'est perdu ! »


C'est varié comme la charcuterie les hors d'œeuvre et le cabaret.
Dialogues, monologues, poésie, chansons, musiques, marionnettes.
Des inédits, des manuscrits, des rencontres.

Au long de ce spectacle déambulatoire, il se dit des choses qui sont de l'ordre du trouble :
« LE DIRE TROUBLE DES CHOSES/
les mots sont une catastrophe devant ma fenêtre…je suis le diesel du mot »

« baiser l'éternité
faire l'amour à la vie »


Conception : titOm / Graphisme : Olivier Leycuras
logo de la compagnie du Bruit des hommes
33 avenue de Provence 83136 Néoules
Tél : 06 11 08 67 82 - 04 94 72 79 67 - Siret : 347 554 578 00059