L'affiche de la pièce
© Lionel Metz

Mise en scène :
Yves BORRINI

Composition musicale :
Jean-Marie Machado

Textes:
Joël Jouanneau
Jacques Serena

avec:
Maryse Courbet
Olivia Dischesne
Eric Houzelot
Sophia Johnson

musiciens :
Sylvain Cinquini (guitare)
Manuel Cartigny (violoncelle)
David Dreyfus (flûtes)
Florent Fabre (percussions)
Franck Pantin (piano)
Francis Laforge (contrebasse)

Scénographie:
Daniel CHALAND
Calligraphie :
Bernard VANMALLE
Lumières :
Dominique BORRNI
Régie générale :
Ludovic Velon
Techniciens :
Eric Hennaut
Sébastien Boursin
Chorégraphie :
Valérie Feasson
Gestuelle :
Stéphane Bault
Vidéo :
Lionel Metz
Peintures :
Jean Luc Gohard
Cécile Delmas-Bastide
Construction :
Yannick Lemesle
Costumes :
Maryse Courbet
Dominique Velon

Les 7 portes de Corto Maltese de J. Jouanneau et J. Serena

Genèse
Le projet Corto Maltese s'inscrit dans une démarche de la compagnie de s'ouvrir à d'autres arts qui a pu voir le jour grâce à une étroite collaboration avec l'ensemble Polychronies.
Les commandes de composition et d'écriture ont été passées en 2001 à Joel Jouanneau et Jacques Serena pour les textes et Jean-Marie Machado pour la musique.

Le spectacle

Une création originale sur les traces de Corto Maltese très librement inspirée de l'œuvre d'Hugo Pratt.

Ca ne raconte pas un album, un épisode,
Ca ne montre pas Corto.
La distribution est majoritairement féminine.
Est-ce pour autant une parole de femmes ?
Une dérive sensible dans l'imaginaire
Ca voyage à travers sons, paroles et images
Apparitions de comédiennes
Gestes du calligraphe repris en vidéo,
ceux des musiciens aussi.
Incrustations, sur-impressions, à-plats d'où surgissent des silhouettes, des visages.

La création de Corto Maltese réunit sur scène:
- six musiciens (guitare, violoncelle, flûtes, percussions, piano et contrebasse)
- quatre comédiens
- un calligraphe
- un vidéaste


Près de la mosquée de Cordoue, passe une chanson triste qui parle d'un monde merveilleux : La Petenera
Où se trouve ce monde meilleur, demande le garçon.
Il est peut-être là où te portera ton imagination, répond le vieil homme.
« Les 7 Portes de Corto Maltese » : une dérive, une fugue dans laquelle les mots relaient les notes, les phrases instrumentales enlacent les textes.
Une fugue qui ne s'arrête qu'à la mort.

La séduction fulgurante et l'impossible réalisation
La dépossession et l'inatteignable complétude
Les corps et leur magnétisme :
Voilà les composants secrets
De ce parfum.

Corto Maltese
Corto Maltese est un pirate à la fois sympathique et cynique : un aventurier. Sa ligne de chance, il se l'est tracé d'un coup de rasoir.C'est un héros moderne, acteur et témoin de son temps.Libertaire il ne veut cependant pas s'engager au nom d'une idéologie : il milite d'abord pour ses propres intérêts, quitte à jouer le justicier pour obéir à sa seule morale.Romantique à tout crin, c'est avant tout un amoureux de l'amour :Il évite de s'attacher à ses conquêtes.
Des mers du Sud aux steppes de l'Asie Centrale, les pas de Corto Maltese ont croisé la grande histoire du monde. Celle des civilisations, des peuples, de leurs croyances et coutumes. De leurs guerres aussi.
Hugo Pratt, un homme dont l'existence fut un véritable roman, riche de poésie, de voyages au long cours, nourri d'une formidable érudition.

Extraits de texte

VENEXIANA
Ambiance torride arrivée incognito du héros aux tropiques, le pas du flâneur, veste sur l'épaule casquette dévissée l'air de n'y pas toucher, copie noir et blanc, musique de Léon Redbone, So relax. Au lointain, deux palmiers et trois coconuts.

Suite. Plein soleil, une rue déserte de Mosquito, ça sent la sieste mais mon œil, deux yeux derrière des volets clos, gros plan sur le canon d'un revolver, une voix off : « pssst Corto l'embrasure de la porte, l'escalier, okay? »

PANDORA
Tu m'as rêvée, moi Pandora, j'étais endormie au fond des eaux d'un conte de nulle part que tu as du trouver blup dans une malle oubliée d'un grenier perdu de Malte, tu m'as rêvée ce soir là, j'étais la belle endormie qu'un marin errant retrouvait vingt mille lieues sous les mers et depuis tu nages, tu as nagé et depuis tu me poursuis au large des îles vierges, te voilà enfin au cœur du Pacifique où je suis, tu me rêves tu nages et nageant tu en vois de ces choses, mon ange, au fond de l'océan tu en croises des os de cangaceiros , des crânes de marins, tu en fixes des orbites vides, et tandis que tu dialogues blup avec un alexandrin usé, auquel il te manque un pied, une tentacule géante s'enlace autour de tes jambes, tu te retournes blup et tu la vois la pieuvre des livres de ton enfance, tu sors ton couteau, la voilà qui crache blup une encre noire, elle obscurcit blup blup tes pensées, tu vois le gouffre de sa blup gueule, une force te vient blup blup tu ne sais d'où, tu t'agites et tu te débats, tu bas des pieds et des bras, un incendie blup blup blup se déclare en toi, il brûle ta gorge, l'eau emplit tes poumons, tout se blup blup déchire, tu finis toutefois par blup émerger des flots et c'est alors que tu me vois sur mon voilier, tu vois ma main mes lèvres qui blup s'approchent des tiennes et tu te dis que oui tu l'as bien mérité ton premier baiser.
J. Jouanneau

LUI
Petites sœurs de mes nuits
Sous la lumière en plein
Et dans l'ombre en silence
D'accord mais
Si elles cherchent encore un abri
qu'elles se disent bien que
ça ne peut pas être moi
qu'elles sachent que
évidemment ça m'a manqué tout ça
sachent que
je n'oublie rien mais
qu'elles se taisent toutes

j'aimerais bien

J. Séréna

La presse

"Les textes de cette splendide pièce sont centrés sur les paroles des femmes ayant rencontrés Corto Maltese, ce marin si mystérieux."
(...) "La multiplicité des languages (théâtre, musique, calligraphie, vidéo) des "7 portes de Corto Maltese" offre avant tout un spectacle visuel grâce à un travail esthétique représentant ainsi la modernité d'aujourd'hui."
Var Matin
09 décembre 2002


Conception : titOm / Graphisme : Olivier Leycuras
logo de la compagnie du Bruit des hommes
33 avenue de Provence 83136 Néoules
Tél : 06 11 08 67 82 - 04 94 72 79 67 - Siret : 347 554 578 00059